Generation-Precaire - http://www.generation-precaire.org

bandeau du site

L’agence de notation Young & poor dévoile ses 1ères notes : de C à E, les candidats courent derrière le AAA
Partager cette page


Communiqué du 1er mars 2012 À 52 jours du premier tour de l’élection présidentielle, Génération Précaire a inauguré, jeudi 1er mars 2012, son agence de notation des candidats à la présidentielle intitulée Young & poor. (www.youngandpoor.org)

En reproduisant la méthode d’attribution de notes allant de AAA à E, le collectif Génération précaire s’est chargé de la lourde tâche d’évaluer les propositions des candidats sur les questions d’emploi et d’insertion des jeunes (16-34 ans) dans la vie active.

Les auditeurs de l’agence ont analysé et évalué tout ce qui, dans le programme des 12 candidats déclarés, aura un impact sur le revenu, l’insertion et l’activité des jeunes à travers 10 thématiques : étudiants - sans diplôme ni qualification - orientation - enseignement supérieur - stage - alternance - apprentissage et contrat de professionnalisation - chômage et minima sociaux - emploi - volontariat et service civique - jeunes délinquants (lutte et réinsertion).

Pas de place au hasard ni aux calculs politiques : ces notes sont le fruit d’un travail, impartial et objectif, d’analyse approfondie, documentée et critique et sont calculées sur la base d’une grille de notation claire et précise. Ces notes ont été approuvées par l’ensemble du comité de notation de l’agence, composé de personnalités reconnues pour leur expertise dans leur domaine de compétence.

La conclusion de ce travail est que les propositions sont, en l’état, globalement médiocres, lacunaires ou insuffisamment détaillées. Et ce quel que soit le candidat.

La meilleure note obtenue dans notre première évaluation est « C », obtenue par 5 candidats et correspondant à un niveau général oscillant de médiocre et insuffisant à faible ou parcellaire.

Au sein de cette catégorie, une distinction est à noter entre ceux qui obtiennent confortablement cette note :

● Eva Joly dont la qualité du programme sur la Jeunesse précaire demande plus de précisions malgré des thèmes bien traités,

● François Hollande dont les propositions montrent une volonté de mettre en avant les thèmes de la Jeunesse bien qu’il faille encore les compléter,

● Jean-Luc Mélenchon dont la mise en pratique de l’ensemble du programme reste un élément d’interrogation,

Et ceux qui l’obtiennent de justesse :

● Corinne Lepage qui manque d’une vision globale sur la question des jeunes, même si certaines mesures isolées sont détaillées, réalistes et correctement chiffrées,

● Marine le Pen dont le problème juridique fort lié à la question de la préférence nationale notamment, sanctionne le réalisme potentiel de certaines mesures.

La deuxième note marquante pour cette première évaluation est « D » traduisant un niveau de qualité inférieure, avec, en l’état, un risque élevé et contre-productif.

● François Bayrou dont la politique jeunesse (16-34 ans) est à ce jour, encore trop parcellaire,

● Jacques Cheminade dont certaines thématiques comme celle des stages ou de l’alternance sont trop largement ignorées,

● Nicolas Dupont-Aignand dont le volet ‘social’ de son projet est à un stade embryonnaire,

● Nicolas Sarkozy dont la majorité des mesures sont, à ce stade, isolées, peu détaillées et rarement chiffrées,

● Dominique de Villepin qui ne propose pas de grandes réformes contre la précarité des jeunes et sur les problèmes actuels de logement, ou d’insertion professionnelle.

Obtiennent la note E correspondant au “junk bond” et traduisant une position inadéquate ou inexistante.

● Philippe Poutou qui n’a apporté aucun élément sur la manière dont il entendait s’engager en faveur d’une insertion professionnelle efficace.

● Nathalie Arthaud qui n’a pas fait preuve dans son programme d’une politique axée sur les problématiques liées à la jeunesse.

A noter : L’agence constate que la majorité des équipes de campagne des candidats, de droite comme de gauche, l’ont contactée après avoir pris connaissance des notations pour un rendez-vous dans l’urgence.

Les notes, plutôt basses, sont potentiellement amenées à évoluer d’ici la fin des élections présidentielles. L’agence effectuera un suivi continu des déclarations et prises de position des candidats et rencontrera de nouveau les équipes des candidats, accompagnées du candidat.

La notation sera actualisée environ toutes les 3 semaines jusqu’au 6 mai 2012 et l’agence se réserve le droit entre deux publications de notation, de mettre un candidat sous surveillance avec des perspectives à la hausse ou à la baisse. Cette surveillance pourra aboutir à la dégradation, la hausse ou la conservation de la note attribuée.

Toutes ces informations seront diffusées sur www.youngandpoor.org, sur le compte Twitter @Young_and_Poor Et sur Facebook/AgenceYoungandPoor

A propos de Génération Précaire : Depuis six ans, le collectif Génération Précaire propose des mesures visant à améliorer l’insertion professionnelle des jeunes, et ce à l’ensemble des partis politiques et des partenaires sociaux. Le collectif a participé à de nombreuses commissions interministérielles, au vote de 3 lois, et à l’élaboration de la charte européenne des stages, grâce à un lobbying important auprès des institutions françaises et communautaires. www.generation-precaire.org Télécharger le communiqué de presse

  CP 1er mars 2012 Young and Poor lance premiere notation les candidats courrent derriere le AAA
communiqué de presse suite à la conférence de lancement.
bandeau du site


This will be shown to users with no Flash or Javascript.